Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

24/09/2020 Actualités

Alpha Chitin : une unité industrielle de chimie verte à Lacq

Alpha Chitin a développé un procédé industriel innovant qui, à partir de biomasse constituée de larves de mouches, de carapaces de krill et d’un champignon spécifique, produit du chitosane, une molécule à haute valeur ajoutée utilisée dans les industries médicale, pharmacologique et cosmétique. 

Cette start-up a été approchée dans le cadre d’une mission de prospection financée par Total Développement Régional et pilotée conjointement avec le GIP Chemparc, la CCI Pau Béarn et la Communauté de Communes de Lacq-Orthez.

Accompagnée par Total Développement Régional, SOBEGI et l’ensemble des acteurs du territoire mobilisés pour le bouclage de son plan de financement et son implantation, Alpha Chitin a choisi de créer sa première unité de production à proximité de la plateforme INDUSLACQ permettant d’optimiser son schéma industriel grâce aux utilités et services déjà disponibles.

Cette première phase industrielle sera d’une capacité initiale de 140 t/an pour un investissement de 11,4 M€ avec la création de 15 emplois directs. D’ici quatre ans, il est prévu que l’unité augmente sa capacité à 550 t/an avec 53 emplois.