Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Wistiki, un objet trouvé soutenu par TDR

« Où sont mes clés ? » : une question qui ne se pose plus grâce à Wistiki, l’invention de 3 frères qui permet de géolocaliser un objet égaré. Séduit par le projet dès ses prémices, Total Développement Régional a contribué à l’éclosion de cette entreprise prête à conquérir le monde. Rencontre avec Bruno Lussato, l’un des co-fondateurs.

Quel est le principe de Wistiki ?

Wistiki, c’est un petit objet connecté qui s’accroche à tout ce que vous ne voulez surtout pas perdre : un portefeuille, un sac à main, des clés, un animal de compagnie… Relié à une application mobile dédiée, vous pouvez le géolocaliser partout dans le monde. Et dans un rayon de moins de 100m, vous pouvez aussi le faire sonner pour le retrouver encore plus facilement. Chaque unité coûte 25 euros, sans aucun abonnement, avec une autonomie de 3 ans.

Comment est née l’entreprise ?

Nous sommes trois frères, Hugo, directeur R&D, Théo, directeur commercial et moi-même, directeur financier. Théo et moi sommes diplômés de l’EDHEC. C’est dans cette école que nous avons participé à un challenge entreprise organisé par Total et EDHEC Entreprendre. Nous l’avons remporté en mars 2014, avec à la clé 5 000 euros qui nous ont permis de financer la R&D et de lancer la production. Ce prix nous a aussi permis de bénéficier du dispositif de Total Développement Régional. Nous avons monté un nouveau dossier, préparé un pitch et en juin nous avons décroché un prêt de 50 000 euros à taux zéro. Avec cette aide exceptionnelle, nous avons pu recruter nos premiers salariés.

Quelle est la situation de l’entreprise aujourd’hui ?

Nous avons vendu plusieurs centaines de milliers de produits en 2015, levé en equity, dette et subventions 4 millions d’euros et sommes aujourd’hui 25 dans l’équipe ! L’aide de Total Développement Régional a été déterminante, non seulement financièrement, mais aussi en termes d’image : être soutenu par Total facilite l’approche des clients et des investisseurs.

Quels sont vos projets ?

Nous nouons des partenariats, notamment dans la maroquinerie, pour intégrer Wistiki dès la fabrication et donner de la valeur ajoutée au produit final. Nous allons aussi nous développer à l’international sur les marchés britannique, américain, allemand et japonais.

« Nous avons tout de suite cru au projet »

Gérard Lechenault, délégué régional Nord de France, Normandie de TDR

« En plus d’être innovant, le produit des frères Lussato est tout simplement génial. C’est un projet porteur d’avenir et porteur d’emplois, que nous avons immédiatement détecté lors de sa présentation au challenge Total EDHEC Entreprendre. Fait rarissime, ils ont ensuite bénéficié également du prêt à taux 0 que nous accordons à certaines sociétés pour encourager leur développement. Wistiki correspond parfaitement à la philosophie de notre aide aux entreprises. Nous sommes fiers et heureux de leur réussite et réfléchissons à la manière dont nous pourrions les accompagner sur le marché à l’international. »