Please check an answer for every question.
Cookie settings

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires médiatiques et analytiques, qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services

Enabling this cookie category allows you to establish statistics of traffic on the site. Disabling them prevents us from monitoring and improving the quality of our services.
Our website may contain sharing buttons to social networks that allow you to share our content on these social networks. When you use these sharing buttons, a link is made to the servers of these social networks and a third-party cookie is installed after obtaining your consent.
Enabling this cookie category would allow our partners to display more relevant ads based on your browsing and customer profile. This choice has no impact on the volume of advertising.

Jeanne Mareyage, une reprise couronnée de succès

Total Développement Régional soutient financièrement Jeanne Mareyage reprise en octobre 2015 par Stéphane Sanchez, salarié de l’entreprise. 

Jeanne Mareyage est implantée à Port-en-Bessin depuis 1982 (département du Calvados). Son implantation a été dictée par la logistique de transport et l'augmentation très importante de sa clientèle depuis sa création en 1950. L'effectif se compose de 13 personnes très expérimentées. La surface de travail approche les 900 m2 dans un centre de mareyage moderne entièrement climatisé.

jeanne_960x466.jpg

Le métier de mareyeur consiste à acheter du poisson et des fruits de la mer aux pécheurs pour en faire commerce. La vente des produits péchés en mer s'effectue par enchère dans une criée.

Jeanne Mareyage achète dans les criées (halle à marée, lieu où s'effectue la première mise en marché du poisson pour le mareyeur) de Port-en-Bessin, de Cherbourg et de Grandcamp. Les ports de Courseulles et d’Ouistreham vendent en criée à Port-en-Bessin. Ces criées regroupent une centaine de bateaux de 10 à 15 mètres qui pêchent en Manche. Les poissons pêchés sont ensuite travaillés artisanalement et transformés (filetage, conditionnement), selon les espèces, dans les locaux du mareyeur. Jeanne Mareyage commercialise ses produits sous la marque Pavillon de France.

« Notre clientèle très variée (poissonnerie traditionnelle, grossiste, mandataire, mareyeur, restaurant, GMS, CE) se situe sur toute la France, sur l'Italie, la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas. Aujourd'hui, l'entreprise est en mesure de livrer ses clients entre six à 24 heures », explique Stéphane Sanchez, salarié de l’entreprise. Début octobre 2015, ce dernier reprend l’entreprise avec l’aide financière et l’accompagnement de Réseau Entreprendre Basse Normandie et de Total Développement Régional. « Le métier de mareyeur est important dans la vie économique des villes et villages accueillant des ports de pêche par les emplois directs et indirects qu’il induit. »