Skip to content
Please check an answer for every question.
Paramétrage des cookies

Total peut déposer les catégories suivantes de cookies : cookies pour les statistiques, la publicité ciblée et les réseaux sociaux. Vous avez la possibilité de désactiver ces cookies, ces paramètres ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

L'activation de cette catégorie de cookies vous permet d'établir des statistiques de trafic sur le site. Leur désactivation nous empêche de surveiller et d'améliorer la qualité de nos services.
Notre site Web peut contenir des boutons de partage vers des réseaux sociaux qui vous permettent de partager notre contenu sur ces réseaux sociaux. Lorsque vous utilisez ces boutons de partage, un lien est établi vers les serveurs de ces réseaux sociaux et un témoin tiers est installé après avoir obtenu votre consentement.
L'activation de cette catégorie de cookies permet à nos partenaires d'afficher des annonces plus pertinentes en fonction de votre navigation et de votre profil client. Ce choix n'a aucune incidence sur le volume de publicité.

Un accompagnement précieux

Dans le cadre de sa mission de soutien à l'emploi dans des secteurs autres que pétroliers, Total Développement Régional a accordé un prêt à taux zéro de 30000 euros à l'entreprise d'insertion Transineo, basée à Donges, près de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Interview avec Philippe Bour, son créateur. 

Quelle est l'activité de votre entreprise ?

 

 

Nous réalisons des pièces métalliques en acier, inox et aluminium pour les secteurs du bâtiment et de l'industrie. Par exemple, nous fabriquons des portes, des garde-corps, des passerelles ou encore des portillons. L'entreprise a été créée fin 2013, et nous employons aujourd'hui l'équivalent de trois personnes à temps-plein. Les salariés en insertion exercent les métiers du soudage, de la découpe, du pliage, l'assemblage d'éléments chaudronnés, de pièces unitaires ou de série.

Quelle est la spécificité d'une entreprise d'insertion ?

Nous faisons travailler des personnes qui sortent d'une période de chômage, pour leur permettre de retrouver une expérience opérationnelle. Donc au départ, quand ils arrivent chez nous, ils ne sont pas aussi productifs que dans une entreprise « classique ». Il faut donc prendre le temps de leur remettre le pied à l'étrier. Des aides nous permettent d'ailleurs d'employer une personne chargée de l'insertion professionnelle. Cet aspect social fait tout l'intérêt de l'entreprise et leur parcours n'enlève rien à leur professionnalisme et à notre performance.

Comment avez-vous su que Total Développement Régional pouvait vous soutenir ?

C'est la Fédération des entreprises d'insertion, dont je suis adhérent, qui m'a parlé des aides de Total Développement Régional. J'ai été soutenu par le Comité d'initiative locale de Saint-Nazaire et mon dossier a été accepté. 

En quoi l'aide de Total Développement Régional vous a-t-elle été utile ?

Quand on débute, le plus important, c'est la trésorerie. L'aide de Total Développement Régional est intervenue en octobre 2014, quand l'activité a réellement démarré, donc au bon moment. Le prêt m'a permis de compléter ma trésorerie et donc de pouvoir payer les fournisseurs et d'accompagner la marche de l'entreprise. Au-delà du prêt, l'accompagnement de Total Développement Régional a été précieux. J'ai senti qu'il y avait une réelle volonté de soutenir les entreprises dans la création.

Quels conseils pourriez-vous donner aux porteurs de projets ?

De ne pas hésiter à demander de l'aide. Au départ, on pense qu'on peut y arriver seul, mais c'est rarement le cas. Il ne faut donc pas hésiter à solliciter les dispositifs comme celui de Total Développement Régional. J'ai moi-même un peu tardé avant de déposer mon dossier. L'expérience que j'en tire, c'est que plus c'est fait tôt dans le processus de création, mieux c'est pour le projet.