Please check an answer for every question.
Cookie settings

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires médiatiques et analytiques, qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services

Enabling this cookie category allows you to establish statistics of traffic on the site. Disabling them prevents us from monitoring and improving the quality of our services.
Our website may contain sharing buttons to social networks that allow you to share our content on these social networks. When you use these sharing buttons, a link is made to the servers of these social networks and a third-party cookie is installed after obtaining your consent.
Enabling this cookie category would allow our partners to display more relevant ads based on your browsing and customer profile. This choice has no impact on the volume of advertising.

Un modèle de réinsertion

Baluchon, entreprise de réinsertion fondée par François Dechy, se développe et participe à la création d’emplois.

baluchon_960x466.jpg

Baluchon est une entreprise située en plein cœur de la cité Marcel-Cachin de Romainville (Seine-Saint-Denis). L’entreprise prépare tous les jours des repas qui peuvent être livrés en entreprise pour les salariés et répond à l’activité de traiteur pour des manifestations d’entreprises ou de collectivités. Un point de vente a été ouvert à Romainville pour le grand public, un second ouvert en entreprise à Tremblay.

Une entreprise de réinsertion

Baluchon permet à des personnes éloignées du monde du travail, habituées aux contrats précaires, ou à des jeunes en contrat de professionnalisation de bénéficier d’une formation de deux à trois ans devant déboucher sur un emploi stable.

François Dechy, le fondateur, a été pendant dix ans dans le secteur de la Finance Solidaire chez France Active avant de porter son propre projet d’entreprise d’insertion. Pour cela il s’est appuyé sur la Mairie de Romainville qui met à sa disposition une cuisine centrale inutilisée depuis des années. Il ne restait plus qu’à la remettre à niveau en termes de respect des normes sanitaires et d’équipement. Total Développement Régional a ainsi pu l’aider financièrement dès le début en lui accordant un prêt à taux zéro dont le montant était lié au nombre importants d’emplois en jeu. 

« Deux ans après son lancement, la société qui vise 1,3 million d’euros de chiffre d’affaires fin 2015 emploie déjà 34 salariés, dont 20 en insertion », explique M. Dechy qui prévoit d’embaucher dix personnes l’an prochain.